Le procès de l’intelligence artificielle

Bordeaux Macropole, nous sommes en 2050. Le scandale éclate lorsque l’on découvre que ce qui nous gouverne depuis trois ans n’est pas un humain mais une intelligence artificielle ! Et pourtant, tout allait merveilleusement bien depuis son élection. Plus de pollution ni de bouchons, du travail pour toutes et tous et une douceur de vivre unanimement partagée. Que doit-on faire ? Souhaite-on être gouvernés par une intelligence artificielle ? La question a été posée à l’occasion d’un « faux » procès exceptionnel au cours duquel une quinzaine de chercheurs sont venus faire état de leur savoir, de tout leur savoir et rien que de leur savoir. Verdict ? Retrouvez dans The Conversation les principaux arguments à charge et à décharge : « pour ou contre être gouvernés par une intelligence artificielle« 

Le « procès de l’intelligence artificielle » est un projet de l’université de Bordeaux dans le cadre de son programme Arts et Sciences

Un « faux » procès pour de vraies questions où toutes les sciences sont venues témoigner à la barre pour faire le point sur les mythes, les réalités et les enjeux de l’intelligence artificielle.

Mais comment en sommes-nous arrivés là ? Retrouvez ci-dessous toute l’histoire du « bug de Nasmushe » (et bien plus encore) ! Tous les liens renvoient aux article relayés par Sud-Ouest mais toute l’histoire est aussi à feuilleter ici

En préambule : l’affaire dite du « bug de Nasmushe »



Bordeaux Macropole, nous sommes en 2050…

Bordeaux-Macropole, nous sommes en 2050. Et depuis trois ans, tout va bien. Tout va même très bien depuis que Martin Nasmushe, le célèbre neurochirurgien, embrasant alors une carrière politique, a été élu à la tête de la macropole.

Son clip de campagne aux prochaines élections présidentielles (2051) fait d’ailleurs état de ce merveilleux bilan.

Et là, c’est le drame. Martin Nasmushe « buggue » littéralement lors de sa présentation des voeux de rentrée, dimanche 6 octobre dernier. A revivre aussi en vidéo.

Depuis, les nerfs des macropolitaintaines sont mis à rude épreuve car l’affaire va de rebondissement en rebondissement. On découvre d’abord que ce n’était pas Martin Nasmushe à tête de la macropole, mais son jumeau Edi Nasmushe, « augmenté » par Martin. Drôle d’histoire que celle de ces deux frères. Martin introuvable, Edi toujours inanimé, c’est la panique lorsqu’une semaine plus tard on se rend compte qu’Edi est connecté à une intelligence artificielle… Les macropolitaintaines ont le réveil difficile lundi 21 octobre mais ils ne sont pas au bout de leur surprise.

Après l’arrestation de Martin le 28 octobre, est annoncé le procès du siècle. Martin Nasmushe encourt plus de 4527 années de prison à vie ! Et paf, Martin n’a pas d’autre idée que de se suicider en direct du penit’club Montessori, en laissant d’ailleurs un drôle de testament (voir rubrique « Les enquêtes au coeur » ci-dessous). La boucle serait-elle bouclée ? Nan, car les macropolitaintaines assistent, à deux jours du procès, à l’entrée en scène de sa mystèrieuse assistante masquée ! On attend avec impatience le verdict du procès du 20 novembre : pour ou contre la prise de décision par une intelligence artificielle ?

Les enquêtes au coeur de « Spéciale Envoyée »

Notre spéciale enquêtrice, Chloé Toupirre a mené l’enquête pour nous, tout au long de l’affaire dite du « Bug de Nasmushe ». Pour ou contre la prise de décision, qu’en pensent les chercheurs, les « IA » et les citoyens (à venir) ?

Le point de vue des chercheurs : enquête au coeur de l’IMN (ex-Institut Martin Nasmushe, néo Institut des Maladies Neurodégénératives)

Version intégrale (12 min)

Version courte (3 min)

Le point de vue des « IA » : enquête au coeur de la Manif pour toutes (les intelligences)

L’émission en version intégrale (11min)

Extrait : l’interview de Pepper

Le point de vue des citoyens

En mode « micro-trottoir »

En monde « manifestion » (devant et dans l’hôtel de Région à l’occasion du procès)

A venr…

Le point de vue de… Martin Nasmushe

Le testament de Martin en version intégrale (qui ne dure toutefois que 8min30). Avez-vous enfin trouvé l’anagramme qui se cache derrière son nom ? Et Edi ?

Le résumé : les éléments forts du testament de Martin Nasmushe (vous avez enfin compris qu’il s’agissait d’un anagramme de transhumanisme, non ?)

Le procès de l’intelligence artificielle : un projet Arts & Science de l’université de Bordeaux

TousEnSciences est partenaire du projet « BdxMacropole-Procès » de l’université de Bordeaux dans le cadre de son programme Arts et Sciences, un projet coordonné par Marie Coris (université de Bordeaux) avec le duo Antoine Wellens et Virgile Simon (Compagnie Primesautier Théâtre, Montpellier). L’Université Bordeaux Montaigne a réalisé le film du procès qui s’est tenu à l’Hotel de Région dans le cadre du festival FACTS le 20 novembre 2019.

L’équipe du projet et les partenaires

Côté équipe-projet

  • Marie Coris, université de Bordeaux (coordinatrice scientifique)
  • Antoine Wellens et Virgile Simon, Primesautier Théâtre (partenaires artistiques)
  • Serge Ahmed, université de Bordeaux
  • Frédéric Alexandre, INRIA Bordeaux Sud-Ouest
  • Thomas Boraud, université de Bordeaux
  • Cédric Brun, Université Bordeaux Montaigne
  • Sarah Cherqaoui, université de Bordeaux
  • Pierre Dos Santos, université de Bordeaux
  • Tiphaine Dourges, université de Bordeaux
  • Thalita Drumond, INRIA Bordeaux Sud-Ouest
  • Raphaël Dupin, CapSciences
  • Edouard Kleinpeter, université de Bordeaux
  • Yoann Nabat, université de Bordeaux
  • Emmanuel Petit, université de Bordeaux
  • Aude Rétailleau, CNRS
  • Aline Richard, journaliste scientifique et auteure
  • Nicolas Rougier, INRIA Bordeaux Sud-Ouest
  • Nicolas Roussel, INRIA Bordeaux Sud-Ouest
  • Benjamin Sarfati, Avocat et médiateur
  • Rodolphe Thiébaut, université de Bordeaux
  • Natacha Vas-Deyres, Université Bordeaux Montaigne

Ils ont accompagné le projet

  • Université Bordeaux Montaigne
  • GREThA (UMR 5113, université de Bordeaux)
  • Département de recherche CHANGES (université de Bordeaux)
  • TousEnSciences
  • CapSciences
  • Région Nouvelle-Aquitaine
  • Sud-Ouest
  • The Conversation
  • C2D de Bordeaux Métropole
  • Master Intelligence Economique (université de Bordeaux)

A lire, en lien avec notre procès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *