Annonce d’un procès sans précédent!

« L’œuvre de l’homme, la part de l’IA », par les Informaticiens PAC de Pessac (Université de Bordeaux).

Lundi 4 novembre 2050

Homer Cokhless, correspondant

Suite et fin dans l’affaire dite du « Bug de Nasmushe » ? La date du procès est désormais connue.

Martin Nasmushe au banc des accusés

Martin Nasmushe comparaitra au banc des accusés, le mercredi 20 novembre prochain à 18h30 à l’Hôtel de Région de Nouvelle-Aquitaine (néo-tribunal de Bordeaux Macropole, ndlr). Il devra répondre de nombreux chefs d’accusation divers et variés dont « crime contre l’humanité », « délit d’initié », « expérience interdite », « faux et usage de faux », « manipulation bio-étique », « excès de vitesse », « incitation à la haine humaine », etc. En bref, il encourt plus de 4527 ans de prison à vie. Mais ce n’est pas la seule question qui devra être tranchée.

Doit-on laisser une IA nous gouverner ? 

« Ce dont on ne peut pas parler, il faut le taire ! », s’exprimait, tôt ce matin, Raoul Juqsexe, directeur de l’Institut de Pataphysique de Bordeaux Macropole. Certes mais il va tout de même falloir trancher ! Macropolitaintaines venez vous exprimer en participant au jury populaire du siècle.

Peut-on laisser une intelligence artificielle prendre les décisions qui nous concernent ? C’est la question qui sera posée à l’occasion du procès du 20 novembre. Doit-on laisser une IA nous gouverner ? De son côté, Edi Nasmushe (et l’IA avec lui) est toujours dans un état végétatif. Que se passera-t-il quand nos chevronnés scientifiques l’auront réparé (il n’est pas omis de finalement faire appel aux équipes de l’Alliance Sino-Russe, ndlr) ?

Une controverse sans précédent

« Peut-on faire ce que l’on peut faire, doit-on faire ce que l’on peut faire, souhaite-on faire ce que l’on peut faire, veut-on faire ce que l’on peut faire, doit-on faire ce que l’on veut faire, veut-on faire ce que l’on souhaite faire et souhaite-on faire ce que l’on veut faire ? » s’exprimait hier soir la grande philosophe Noémie Liws sur le plateau de « Sciences & Astuces ». 

À question complexe, constat simple. Force est de reconnaître que depuis trois ans que l’IA est à la tête de Bordeaux Macropole, tous les radars sont au beau fixe. Qualité de l’air, emploi, circulation, déchets, habitat, il suffit de regarder les chiffres (voir chiffres clefs ci-dessous) pour constater le spectaculaire bond de Bordeaux Macropole.

Les chiffres clés de la qualité de la vie (2050)2050Rappel 2040
Pourcentage de la population en dessous du seuil de pauvreté0%15%
Taux célibat « non choisi »0,000001%87%
Taux de chômage 1%37%
Taux d’emploi à temps partiel subi1,9%98,1%
Taux d’emploi à temps choisi98,1%1,9%
Insertion des Migrants98%1%
dont insertion professionnelle réussie au bout de 3mois75%1%
dont insertion professionnelle réussie au bout d’un an98%1%
Nombre d’heures passées à rire (par jour et par personne)30,001

Pris par la panique, choqués, perturbés, les macropolitains n’ont pas encore eu le temps de se pencher sur la question. Les quelque deux semaines qui nous séparent du procès seront peut-être l’occasion de se poser sereinement la question. Et le procès, public, sera, on l’espère l’occasion de trancher les débats. 

Affaire à suivre… Profitons-en pour souhaiter une bonne fête à tous les Charles.

Info flash « Spéciale Envoyée »

Toute l’équipe de « Spéciale Envoyée » (Chloé Toupirre) a infiltré le QG de la Manif pour toutes (les intelligences, ndlr) pour interroger les robots « pour ou contre la prise de décision par l’intelligence articifielle ? ». Retrouvez l’interview exclusive de Pepper.

Spéciale Envoyée : l’intégrale (11min) :

La manif pour toutes (les intelligences) en images

Extrait : l’interview de Pepper

Mention : FACTS, Programme Arts&Sciences de l’Université de Bordeaux. Partenaire artistique : Primesautier Théâtre. Partenaire science-société : TousEnSciences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *