Profession de foi

Pour un collectif citoyen de défense et de promotion des sciences

logo_tous_en_sciences

A la suite de la Marche pour les sciences 2017, les bordelais proposent de se constituer en collectif citoyen.

Nous sommes tous concernés. Il n’y a pas que les personnes peu familières avec les sciences, mal informées ou désinformées qui succombent aux sirènes des climatosceptiques, des créationnistes ou qui sont persuadées que le sida n’est pas causé par un virus, que le tabac n’est pas nocif pour la santé, que la vaccination est nuisible. Parties des États Unis, les fortes controverses actuelles liées à la post-vérité, notamment dans les sciences de l’environnement, sont une illustration emblématique et inquiétante des multiples positions antisciences qui pervertissent nombre de débats publics essentiels pour notre avenir.

« Tous en Sciences » est un mouvement citoyen rassemblant tous ceux qui désirent promouvoir et défendre la démarche scientifique. Sous la devise « le savoir scientifique n’est pas une opinion », le collectif vise à organiser des événements récurrents afin de remettre les sciences au cœur du débat démocratique, de renforcer le dialogue entre science et société.

Les controverses scientifiques occupent une place immense, et grandissante, que ce soit au sein de la communauté des chercheurs, de la société, ou dans l’espace médiatique. Le nucléaire, le gaz de schiste, les organismes génétiquement modifiés, le réchauffement climatique, la vaccination, les nanotechnologies, la protection de la vie privée, l’assistance médicale à la procréation…  sont autant d’exemples, parmi d’autres, de controverses en prise avec des enjeux sociétaux majeurs.

Les sciences et les technologies ont de longue date exercé un fort impact sur « la vie des gens ». Si de nombreuses découvertes scientifiques influencent, ou ont influencé, le quotidien de la population, il semble que leurs derniers développements nous placent à la charnière d’un changement d’époque. Les progrès conjoints et convergents accomplis dans les domaines des nanotechnologies, des biotechnologies, de l’informatique et des sciences cognitives font maintenant entrevoir un impact considérable sur la condition des individus et la vie en société, un impact des sciences sur « la condition humaine ».

Concernés par ces enjeux, certains lobbies tirent de ces controverses la force de leur argumentation et une partie (au moins) de leur pouvoir de conviction. Les installant en polémiques, des mouvements militants s’en alimentent. Le climat ainsi créé place souvent les décideurs politiques et, au-delà, la démocratie, en position délicate.

C’est dans ce contexte qu’un nouvel engagement des chercheurs, avec les citoyens, est nécessaire. Ensemble, nous voulons relever ce défi. La société ne veut pas plus d’information, elle veut pouvoir la questionner. Elle veut, avec les chercheurs, se donner le temps de penser et d’aiguiser son esprit critique. « Tous en Sciences » incarne ce forum d’échanges entre scientifiques, médiateurs et citoyens, au delà des pressions du marché, des lobbies, du pouvoir politique et des opinions diffusées sans retenue.